Des huiles « anti-poux » soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens

Des huiles « anti-poux » soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens

Les huiles essentielles dites « anti-poux » comme celle de lavande et d’arbre à thé n’ont pas encore fait la preuve de leur efficacité. Pire encore, elles sont soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens. L’association 60 Millions de consommateurs tire la sonnette d’alarme.

Le plus dur dans les produits anti-poux, c’est d’en choisir un. Certains parents se tournent vers une élimination plus naturelle de ce parasite en utilisant des produits à base d’huiles essentielles. Mais est-ce sans risque ? L’association 60 millions de consommateurs alerte sur deux huiles en particulier, celle de lavande et d’arbre à thé.

Des cas de gynécomastie

Ces huiles renferment de puissants actifs pouvant provoquer des effets indésirables dans le cas d’une mauvaise manipulation. Ces deux huiles sont d’ailleurs soupçonnées d’être toxiques notamment suite à un rapport du centre antipoison de Lille en 2016. Dans ce document sont rapportés 3 cas de poussée mammaire anormale, ou gynécomastie, chez des jeunes garçons. Cette apparition de « sein » a pu être causée par une stimulation œstrogénique de l’huile de lavande et d’arbre à thé. Elles sont suspectées d’agir comme des perturbateurs endocriniens.

Le problème est qu’il n’existe pas, ou très peu, de travaux portés sur la toxicité potentielle de ces huiles, précise 60 millions de consommateurs. La plus remarquée, publiée dans The New England Journal of Medicine, remonte à 2007 et y décrit là encore des cas de gynécomastie. Après l’arrêt de l’utilisation de cosmétique à base d’huile essentielle de lavande et d’arbre à thé, les symptômes avaient régressé.

Vous cherchez un produit efficace = PEIGNE ANTI-POUX Électronique

Il tue les Poux et les LENTES