LES CONSEILS POUR SE PROTEGER DE LA MALADIE DE LYME

Les conseils pour se protéger de la MALADIE DE LYME

Migraines, fatigue chronique, douleurs articulaires, perte de mobilité… Les symptômes de la maladie sont aussi variés qu’ils peuvent être incommodants. Une application mobile baptisée « Signalement Tique », lancée lundi, a pour but de rassembler un maximum de données afin d’établir un modèle de prévision des risques.

Il existe déjà un certain nombre de comportements à adopter pour prévenir les morsures, et la marche à suivre en cas de piqûre.

Prévenir les piqûres

Tout d’abord les lieux ont l’on trouve les tiques porteuses de la maladie de Lyme. En Europe, ce sont les tiques du genre Ixodes, vivant dans les régions humides et boisées, qui constituent des vecteurs de la maladie de Lyme. Il convient donc d’être vigilant lors de balades à la campagne, particulièrement en forêts (recommandation de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES)).

Il est conseillé de porter des vêtements longs qui couvrent les jambes et les bras et de rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes. Il est également recommandé de rester sur les chemins, d’éviter les sous-bois, broussailles, herbes hautes et autres fougères. Le port de répulsifs contre les insectes sur la peau est un plus.

Traiter l’environnement proche avec notre barrières à insectes

En cas de morsure

Si, malgré toutes ces précautions, une tique a réussi à piquer il existe des gestes à adopter. Si la tique est toujours accrochée, il faut la retirer le plus vite possible. Plus l’insecte reste accroché longtemps, plus il risque de transmettre la bactérie. Pour la retirer, il existe des tire-tiques spécialement conçus.

Cependant, la piqûre peut-être indolore. Il est important de vérifier soigneusement l’ensemble de son corps au retour d’une balade à la campagne, en particulier les aisselles, les plis du coude, derrière les genoux, le cuir chevelu, derrière les oreilles et les régions génitales.

 

Comment retirer une tique ?

les-conseils-pour-eviter-la-maladie-de-lyme_0

Surveillez la zone piquée dans les trois à trente jours après la piqûre. S’il y a contamination, une plaque rouge et circulaire apparaît à partir de la zone de la piqûre. Ce signal n’est pas obligatoire et d’autres symptômes (état grippal, paralysie faciale, fatigue) peuvent apparaître sans avoir été précédé de la plaque rouge. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un médecin.