COMMENT CHOISIR SON SYSTÈME D’ESSUYAGE ?

Comment choisir son système d’Essuyage ?

Tenir compte du secteur d’activité, de la fréquentation….

Les exigences en matière d’essuyage des mains et des surfaces peuvent-être très différentes. Un bureau peu fréquenté ou une école, un hôpital ou un restaurant – lieux où les risques de contaminations sont élevés. Beaucoup de critères qu’il faut prendre en compte.

En plus des obligations hygiéniques il faut également prendre en compte les aspects écologiques et économiques afin d’éviter le gaspillage et maîtriser la consommation.

L’essuyage des mains dans les sanitaires

En fonction du niveau de fréquentation des sanitaires, il existe trois types de système d’essuyage des mains :

  1. les essuie-mains en papier : Jetables et donc à usage unique. En revanche il est important de choisir le bon papier avec le bon distributeur et de sensibiliser les utilisateurs afin d’éviter une surconsommation. Il existe deux sortes de Papier à usage unique en paquets feuille à feuille ou/et en rouleaux bobines de 200 formats, 450 Formats

Les essuie-mains en paquets : sont enchevêtrés sur 1 ou 2 volants. Chaque feuille entraîne la suivante et aucun contact avec le distributeur n’est nécessaire. Assure une distribution régulière, particulièrement agréable à l’usage pour le consommateur d’autant que les essuie-mains associés sont qualitatifs et confortables. Pratique et hygiénique, le pliage enchevêtré est préconisé dans les milieux de la santé, les hôtels et les restaurants.

Le niveau de confort dépend de l’absorption, de la résistance et du gaufrage du papier car plus le papier est de qualité, moins l’utilisateur aura besoin de feuilles pour se sécher les mains. Le choix d’un bon papier devrait en conséquence être plus économique à terme. Pour choisir votre papier, prenez en compte ces critères : l’épaisseur, le gaufrage, le format, les technologies de fabrication, la douceur, l’absorption, la résistance et la blancheur du papier.

Optez pour du papier Ecolabel Européen qui respecte les règles de protection de l’environnement.

Les Bobines et/ou Rouleaux :

Fortement conseillés dans les sanitaires à forte fréquentation, certains rouleaux peuvent distribuer jusqu’à 1 000 feuilles. En comparaison, un distributeur d’essuie-mains paquets peut contenir en moyenne 400 à 500 feuilles. Les rouleaux offrent donc une bien plus grande autonomie, sont moins coûteux en maintenance et plus économiques.Il existe deux systèmes de distribution des rouleaux : latéral ou central.

Les rouleaux d’essuie-mains à dévidage central :
Système de distribution simple et rapide, ici le papier se déroule par le centre de la bobine. Il peut être installé pour l’essuyage des mains dans les sanitaires mais aussi pour l’essuyage des mains, des surfaces et du matériel dans les cuisines, les ateliers ou les garages.

Le système par dévidage central peut être utilisé pour l’essuyage des mains dans les sanitaires mais également pour l’essuyage des surfaces et des mains hors sanitaires. Pouvant permettre d’uniformiser et de simplifier l’installation.

Il existe une Gamme très étendue de Bobines d’Essuyage : Mini Bobines, Maxi Bobines…

 

2. les essuie-mains textiles que nous déconseillons, nids à bactéries aucune maîtrise de l’hygiène !

Un système qui présente l’inconvénient d’entraîner des coûts de lavage et de maintenance importants. De plus, ces distributeurs ne garantissent pas une qualité d’hygiène optimale, plusieurs utilisateurs pouvant être amenés à partager le même morceau de tissu.

 

3. et les sèches mains électriques.

A terme, les sèches mains électriques sont plus économiques puisqu’ils fonctionnent sans consommable. Néanmoins, ils nécessitent un équipement et une installation (raccordement électrique, conformité de l’installation, normes…) qui entraînent un investissement de départ plus élevé. Ils peuvent être plus ou moins bruyants et donner l’impression que les mains ne sont pas complètement sèches après utilisation.Et il est indispensable de veiller à un nettoyage et une vérification au quotidien afin de garantir le bon fonctionnement et l’hygiène.

Les deux types de sèche-mains électriques :

Les sèche-mains traditionnels à air chaud :
A déclenchement manuel ou automatique, de l’air chaud est envoyé de haut en bas sur les mains placées sous l’appareil.

Les sèche-mains de nouvelle génération à air pulsé :
Puissants et rapides, ils diffusent de l’air non chauffé. C’est la vitesse de l’air, pulsée à près de 300 Km/h en moyenne qui permet de sécher les mains en un temps très court, de 10 à 12 secondes, en les laissant parfaitement sèches.

Ce système de dernière génération s’est imposé sur le marché ces dernières années.

  • un coût de fonctionnement très faible comparativement aux essuie-mains papier
  • un faible impact sur l’environnement (absence de déchets liés au papier)
  • et un temps de séchage très court par rapport aux sèche-mains électriques traditionnels