BACTÉRIES : LES 10 OBJETS DE BUREAU LES PIRES POUR NOTRE SANTÉ

Bactéries : Les 10 Objets de Bureau les pires pour notre Santé !

Le risque sanitaire ne se situe pas toujours où l’on croit ! Lorsque l’essentiel de votre journée se déroule sur votre lieu de travail, il peut être utile de contourner les obstacles qui se posent entre vous et votre santé, surtout si vous ne vous doutiez pas de leur nocivité. Si le lieu de travail est un lieu d’échange par excellence, il l’est aussi pour les bactéries ! Revue de détail des 10 objets de votre bureau qui peuvent vous rendre malades.

1- La fontaine à eau

« Fontaine, je ne boirai pas de ton eau… ! »… Non seulement c’est faux car nous avons à juste titre besoin de nous désaltérer pendant notre journée de travail, mais la fontaine à eau demeure la façon la plus commode pour l’employeur de pourvoir à ce besoin naturel, gratuitement, pour les salariés. Seulement voilà : la fréquentation importante de la fontaine à eau la transforme dans le même temps en terrain de jeu idéal pour les bactéries. A force de l’utiliser, on peut relever jusqu’à 2,7 millions de bactéries sur son robinet (source : Organisation de santé publique NSF).

Notre conseil : sachez lui préférer régulièrement la bouteille d’eau individuelle.

 

2 – Le réfrigérateur

En moyenne, l’institut Microban Europe dénombre 7850 bactéries par centimètre carré dans le tiroir à légumes du réfrigérateur moyen… Un chiffre qui explose dans le cas du réfrigérateur de bureau car les aliments s’y mélangent, y sont déposés par des mains pas toujours très propres, et y demeurent souvent au-delà de la date limite recommandée de consommation. Ajoutée à cela la diversité des aliments tels que le tube de sauce périmée, le vieux bout de formage ou la salade fanée sous plastique, et vous obtenez un cocktail détonant de bactéries parfois porteuses de maladies.

Notre conseil : Videz le réfrigérateur de bureau tous les deux jours pour faire partir germes et mauvaises odeurs.

 

3 – Le micro-ondes

Le saviez-vous ? Chaque utilisateur du micro-onde commun laisse une trace à chacun de ses passages. Du petit morceau de viande aux éclats de sauce sur toutes les parois de l’appareil, les bactéries sont au paradis ! Les particules de nourriture combinées avec la chaleur et l’humidité constituent non seulement un milieu favorable au développement des bactéries mais aussi un risque réel et immédiat pour la santé.

Notre conseil : essuyez à chaque fois avec une éponge humide l’intérieur du micro-onde dès que vous avez retiré le plat que vous y avez fait réchauffer.

 

4 – Le distributeur de savon

Il serait dommage de se salir les mains à mesure qu’on se les lave après déjeuner ou après avoir utilisé les toilettes. Et pourtant, c’est ce qui se passe ! Se laver les mains plusieurs fois par jour est une bonne habitude, mais qui peut se retourner contre nous si elle n’est faite qu’à moitié. En effet, l’université d’Arizona a montré dans une étude qu’un quart des distributeurs de savon en espace de travail abritent des bactéries fécales… Un lavage de main négligé augmenterait donc le risque de contamination en nous exposant aux bactéries du distributeur de savon, un comble !

Notre conseil : Rincez-vous les mains bien à l’eau avant de prendre le savon liquide pour ne pas salir le distributeur, et lavez-vous ensuite les mains pendant au moins 30 secondes à chaque fois.

N’hésitez pas à utiliser régulièrement une solution hydroalcoolique SHA (gel hydro-alcoolique), optez pour un format pousse-mousse à porter de mains sur votre bureau.

Un système de borne mobile PURELL est également très pratique

 

Préférez la mise en place de distributeurs à cartouches, garantissant une hygiène parfaite.

 

5 – Le bureau

On pouvait s’en douter : l’objet le plus sale de votre environnement de travail demeure le bureau lui-même. Il abrite 10 millions de bactéries environ, ce qui représente 400 fois plus de bactéries que le siège des WC ! Il est donc important d’en prendre soin régulièrement.

Notre conseil : n’attendez pas qu’une personne chargée du nettoyage s’attaque à la saleté de votre bureau. Nettoyez-le vous-même une fois par semaine à l’aide d’une lingette anti-bactérienne ou d’une solution à base de vinaigre.

 

6 – Le clavier

8h par jour à taper sur son clavier, c’est beaucoup de temps passé devant l’écran mais aussi un grand nombre de bactéries qui s’éparpillent un peu partout entre les touches. Les cellules cutanées, les résidus de nourriture et la transpiration sont autant d’éléments qui entraînent une invasion du clavier de 3295 bactéries par centimètre carré !

Notre conseil : astiquez régulièrement votre clavier (éteint) à l’aide de lingettes imprégnées d’une lotion spéciale clavier et écran. Une lingette humide peut faire l’affaire (provisoirement), mais attention à l’eau qui peut détruire les mécanismes de votre ordinateur si vous en utilisez une trop grande quantité.

 

7 – La souris d’ordinateur

Tout comme le clavier, votre utilisation intensive et quotidienne de votre souris d’ordinateur fait le nid des mêmes bactéries, celles que vous déposez avec vos mains. Particules de nourriture, transpiration, poussière… nous arrivons très vite à une recette miracle pour fabriquer des microbes en masse. Et les éventuelles infections qui peuvent en découler. Une souris peut contenir jusqu’à 1676 microbes par centimètre carré, soit 30 fois moins de bactéries qu’un siège de toilettes.

Notre conseil : N’oubliez pas votre souris lorsque vous vous attaquez au nettoyage de votre clavier et votre écran. Minimum une fois par semaine.

 

8 – L’imprimante et la photocopieuse

Dans ce cas également, c’est le passage d’un grand nombre d’utilisateurs qui met en péril votre santé à chaque fois que vous vous rendez à la photocopieuse. Avec leurs nombreux boutons maltraités par les salariés et leur capacité inépuisable à servir de repose-mains, l’imprimante et la photocopieuse sont touchées environ 300 fois par jour, constituant ainsi de vrais nids à microbes, surtout au niveau des surfaces tactiles.

Notre conseil : passez la lingette, spray désinfectant, produit vitres… avant d’utiliser l’imprimante et après votre passage par politesse…

 

9 – Les écouteurs

Se passer entre collègues ses écouteurs n’est pas raisonnable, et pourtant c’est une pratique courante. Or, avec les fibres de cheveux et le cérumen qui se glissent plus ou moins discrètement dans les oreillettes, vous risquez de vous irriter, de contracter une infection, ou même d’attraper des poux ! A savoir : Après une heure d’utilisation, le volume de bactéries augmente de 700%.

Notre conseil : … on ne prête pas ses oreillettes ! Et on les nettoie régulièrement avec une brosse à dents humide pour ôter les saletés qui se glissent dans les interstices, et on passe un coton mouillé sur les fils. Il est judicieux de les désinfecter avec des lingettes adéquates une fois par semaine.

 

10 – Les stylos

Qui n’a jamais lancé son stylo pour le poser sur son bureau, pour le prêter à quelqu’un, voire pour le ranger dans son pot à crayons ? Le hic, c’est que bien souvent, le stylo tombe parterre avant d’atteindre son emplacement final. Et c’est par ce passage de la main au sol et parfois par la bouche que le stylo se retrouve envahi de nombreuses bactéries telles que la E.coli, pouvant causer des troubles de la digestion. De plus, 1 salarié sur 5 avoue mâcher régulièrement son stylo au travail, … il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant d’emprunter le stylo de son voisin de bureau !

Notre conseil : maîtrisez vos gestes et ne jetez plus n’importe comment votre stylo… Ne le mâchouillez plus, et… n’empruntez plus celui des autres !

Enfin, ne figure pas dans cette énumération la cuvette des WC car, contre toute attente, et en vertu d’habitudes hygiéniques à peu près intégrées par tout le monde, c’est encore l’objet qui est le plus souvent et le mieux nettoyé sur le lieu de travail…